S’approprier le vocabulaire pédagogique

Publié le

En guise d’avant-goût de notre séminaire du samedi 30 mars 2019 : « Pédagogie Médicale », voici un article qui vous permettra de vous approprier le vocabulaire pédagogique !

Votre métier s’élabore avec un vocabulaire approprié et consiste à faire acquérir à des élèves (étudiants ou apprentis) des savoirs (des connaissances) et des savoir-faire (des méthodes de travail) qui sont précisés dans les programmes, les référentiels officiels et les instructions ou commentaires qui les accompagnent. Partant du ruban pédagogique et selon les objectifs de formation à atteindre, vous devez déterminer une progression (un plan de travail) dans laquelle s’insère chaque séance (heure de présence devant les apprenants). Chaque « heure de cours » est donc préparée en fonction de celles qui l’ont précédée et de celles qui suivront.

S’approprier le vocabulaire pédagogique

 

Planifier l’année scolaire : comment, sous quelle forme ?

Qu’est-ce qu’un objectif ?

« Un objectif est la description d’un ensemble de comportements (ou performances) dont l’appre- nant doit se montrer capable pour être reconnu compétent. Un objectif décrit donc une intention plutôt que le processus d’enseignement lui-même. Il est impossible d’évaluer avec efficacité la valeur d’un cours lorsqu’il n’y a pas d’objectif clairement défini et que l’on ne dispose d’aucune base sûre pour choisir convenablement les moyens, les sujets ou les méthodes d’enseignement. Aucun ouvrier ne choisit un outil avant de connaître l’opération qu’il doit effectuer… aucun maçon ne choisira ses matériaux ni ne fixera les délais d’une construction avant d’avoir les plans (c’est-à-dire les objectifs) à sa disposition… Un professeur travaillera totalement dans le vague tant qu’il ne saura pas vraiment ce qu’il souhaite voir ses élèves capables de faire à la fin de son enseignement. »

Comment définir des objectifs pédagogiques, R.F. Mager, Dunod, 1994

De quels objectifs parle-t-on ? Quelques définitions… très simplifiées !

• Objectif général ou terminal

Issu des instructions officielles du niveau de classe concerné, c’est l’objectif que l’enseignant se propose d’atteindre avec ses élèves/étudiants/apprentis lors d’une séquence d’enseignement. Ce peut être un objectif de savoir et/ou un objectif de savoir-faire.

• Objectifs intermédiaires

Les objectifs intermédiaires permettent d’atteindre l’objectif terminal, par différentes phases ou étapes.

• Objectifs opérationnels

Ce sont les objectifs communiqués à l’apprenant. Ils comportent :
– Une performance (ce que l’apprenant doit être capable de réaliser),
– Les conditions de cette performance (temps limité, aide d’un manuel…),
– Un critère de réussite (qualité ou niveau de performance jugés acceptables).

On s’entend sur un certain nombre de définitions, en particulier les trois suivantes.

Situations professionnelles significatives

Ce sont des situations professionnelles reconnues par les professionnels et les analystes comme étant représentatives (ou révélatrices) de la compétence d’un professionnel confirmé exerçant l’emploi. Les critères qui permettent de les identifier sont : la fréquence, la complexité, la prise en compte d’aspects prospectifs du métier, ou répondant à des nécessités politiques, réglementaires, stratégiques, sociales ou éducatives…

Compétence (définition et caractéristiques retenues)

À partir de plusieurs acceptions différentes de ce terme, les opérateurs du ministère chargé de l’agriculture ont élaboré leur définition et précisé les caractéristiques retenues : une compétence est une capacité reconnue et validée à mobiliser et à combiner des ressources (savoirs, savoir-faire, comportements) pour répondre de façon pertinente à une situation professionnelle normale ou dégradée. Elle est le processus par lequel une personne produit régulièrement une performance adaptée au contexte.

Autres caractéristiques importantes de la compétence pour nos travaux :

  • Elle ne se reproduit jamais de la même manière, il est donc difficile de la « figer » sur un document et de la formuler simplement ;
  • On peut tout au mieux repérer à un moment donné des éléments constitutifs de la compétence dans l’exercice d’activités données c’est une notion qui sert d’interface entre le monde du travail et le monde de la formation.

Capacité

  • Une capacité exprime le potentiel d’un individu en termes de combinatoire de connaissances, savoir-faire et comportements.

La mise en œuvre de cet ensemble de dispositions et d’acquis se traduit par des résultats observables (d’après la définition CNCP-RNCP).

Dans un référentiel de diplôme du ministère chargé de l’agriculture, la liste des capacités attestées par le diplôme est l’élément essentiel du référentiel de certification.

Évaluer les apprenants est une obligation statutaire des enseignants.

L’évaluation est un jugement de valeur que l’on porte sur une production d’élève en vue de prendre une décision.

L’évaluation sert :

–  à détecter les difficultés d’apprentissage des élèves,

–  à mesurer l’efficacité de la transmission des savoirs et savoir-faire, à

attribuer une note,

–  à permettre l’information des familles et à faciliter les décisions

d’orientation.

Les modalités d’évaluation sont à prévoir dès la construction de la séquence d’apprentissage : elles en font partie intégrante.

L’évaluation a trois fonctions :

  • l’évaluation diagnostique ou « positionnement »

Elle se fait en début d’apprentissage. Elle évalue les savoirs et savoir- faire d’un élève avant un apprentissage prévu (elle permet donc de connaître les pré-acquis) ; elle permet aussi de mesurer les écarts entre ce que les élèves savent déjà et ce qu’ils devront connaître en fin d’apprentissage.

  • l’évaluation formative

Elle se pratique au cours des apprentissages, au moyen d’exercices intégrés au déroulement de la séquence. C’est un outil précieux pour l’élève (pour faire le point sur ses connaissances), et pour le professeur (pour éventuellement réajuster ses objectifs et sa manière de travailler). Elle permet, en cas d’échec, de proposer des remédiations.

  • l’évaluation certicative ou sommative, notée

Elle se pratique au terme d’un apprentissage (fin de séquence, de cycle, examen). Elle permet de vérifier si les objectifs sont atteints ; c’est une évaluation bilan, un verdict.
L’évaluation certificative a valeur d’examen de fin d’apprentissage.

Qui évalue ? Quoi ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Évaluer n’est pas chose facile à faire : peut-on jamais être certain d’avoir convenablement évalué un élève, un étudiant, un stagiaire ?

Évaluer relève pourtant des missions d’un enseignant ou d’un formateur.
Alors, avant de porter le moindre jugement de valeur, n’oubliez pas de vous poser les questions suivantes.