Sémiologie unguéale

Publié le

Sémiologie unguéale

proformed formation médicale

À l’occasion de notre prochaine formation DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HYPERCOURBURES UNGÉALES, en décembre prochain avec Paul Briant, nous avons décidé de faire le point aujourd’hui sur la Sémiologie unguéale.

 

Quelques notions d’anatomie et de physiologie unguéale élémentaires sont indispensables avant d’aborder la sémiologie.

 

Anatomie et physiologie de l’appareil unguéalproformed formations médicales

L’ongle, ou tablette unguéale, est une lame cornée translucide formée de kératine.

On appelle appareil unguéal (cf. schémas 1 et 2) l’ensemble des structures entourant cette tablette unguéale et contribuant à son développement.

L’appareil unguéal repose sur le périoste de la phalange distale, indispensable au développement d’un ongle normal. La tablette unguéale présente une double convexité transversale et latérale ; elle repose sur le lit de l’ongle où elle adhère fortement.

Elle est issue pour son tiers supérieur de la matrice proximale et pour sa moitié inférieure de la matrice distale ; le lit unguéal participe également à la formation de la partie toute inférieure de la tablette (cf. schéma 2).

La croissance de l’ongle est continue tout au long de la vie avec une vitesse de croissance de 0,1 mm/jour pour les ongles de mains et deux fois moindre pour les ongles de pieds. Le renouvellement d’un ongle de mains nécessite donc 4 à 6 mois, celui d’un orteil 12 et 18 mois, dans les conditions normales.

De nombreux facteurs peuvent influencer la croissance de l’ongle : l’âge, les facteurs locaux (immobilisation, facteurs neurologiques, vasculaires), les facteurs généraux (hormonaux, nutritionnels, médicamenteux).

 

 

 

Sémiologie

Les principales lésions élémentaires seront envisagées en fonction du site de l’appareil unguéal concerné.

 

1. Altérations de la tablette unguéale

Anomalies de la forme

– hippocratisme : déformation de l’ongle associant hypercourbure transversale et longitudinale (angle de Lovibond >180°) et hypertrophie des parties molles.
– ongle en pince : déformation de la tablette unguéale avec accentuation de la convexité transversale
– koïlonychie : déformation en cuiller avec tablette concave par relèvement des bords latéraux et du bord libre.

Altérations de la surface

– lignes de Beau : dépressions transversales au niveau de la tablette dues à un arrêt temporaire de la croissance de l’ongle. La largeur de la dépression traduit la durée du processus.
– sillons longitudinaux : dépressions longitudinales
– crêtes longitudinales : lignes longitudinales en relief
– dépressions ponctuées : érosions cupuliformes de la tablette, de disposition variable, parfois avec un aspect « en dé à coudre »
– trachyonychie : ongles rugueux, d’aspect mat (ongle grésé) ou brillant.

Anomalies de couleur

– leuconychie : ongle de couleur blanche.
– mélanonychie : ongle de couleur brune ou noire
– xanthonychie : ongle de couleur jaune
– chloronychie : ongle de couleur verte

Anomalies d’épaisseur

– pachyonychie : épaississement de la tablette
– atrophie unguéale : amincissement de la tablette

 

2. Modifications des attaches de la tablette unguéale

Onycholyse
Décollement de la tablette unguéale à partir des attaches disto-latérales du lit de l’ongle.

Onychomadèse
Détachement proximal de la tablette secondaire à une dépression transversale majeure (ligne de Beau majeure) au niveau matriciel

Ptérygion ventral
Expansion de l’hyponychium qui adhère à la face inférieure de la tablette.

Ptérygion dorsal
Fusion du repli sus-unguéal avec la matrice puis avec le lit de l’ongle responsable d’une fissuration longitudinale séparant la tablette en 2 ailerons latéraux.

 

3. Altérations des tissus périunguéaux

Périonyxis ou paronychie aigu ou chronique
Inflammation aigüe ou chronique des tissus péri-unguéaux.

Ongle incarné
Traduit un conflit douloureux entre la tablette unguéale et les replis latéraux (incarnation latérale) ou la pulpe distale (incarnation antérieure) avec ou non formation de bourgeons charnus (botryomycomes).

 

Source : CEDEF

 

——————————————————————————————————————————————————————————————————–

 

PRÉSENTATION DE LA FORMATION

Les hypercourbures unguéales sont responsables de nombreux maux au niveau des orteils (hyperkératose, kératome etc…)
Suivant sa formation et son expérience, le pédicure-podologue, au cours de sa consultation, pourra proposer au patient une solution aux nombreuses douleurs rencontrées.
Cette formation aura pour but d’identifier les différentes hypercourbures unguéales existantes et maitriser la réalisation des appareillages en lien avec ces  pathologies.

 

OBJECTIFS

Le soin de pédicurie est un acte incontournable de notre profession. C’est pourquoi cette formation a pour objectif d’acquérir de nouvelles compétences techniques. Le thérapeute pourra ainsi élaborer un traitement réfléchi, adapté à son patient et à la pathologie diagnostiquée.

 

Niveau requis

Pédicure-Podologue DE
Étudiants en dernière année de formation

 

 

Formateurs

 

PAUL BRIANT – PÉDICURE-PODOLOGUE DEpaul briant proformed formation médicale

Diplomé d’Etat en Pédicurie-Podologie en 2015 à Nantes
• 2017 : Réflexologie plantaire – Luc Fournion
• 2017 : Orthonyxie – Formapod
• 2016 : Orthoplastie – Formapod
• 2016 : Posturologie – CERA
• 2015 : Diplôme d’état pédicure – podologue – Institut Régional de Formation aux métiers de Rééducation et Réadaptation Pays de Loire IFMR

 

 

PAULINE LAROCHE – PEDICURE-PODOLOGUE DE

Diplomée d’Etat en Pédicurie-Podologie en 2015 – IKPO Lille
• 2017 : Réflexologie plantaire – Luc Fournion
• 2016 : Formation de confection d’orthèses fonctionnelles (E.Gillard, centre de compétences biomécanique)
• 2015 : Formation de Réflexologie plantaire (Monique Teilliet)