La posturologie et le diagnostic clinique en podologie

Publié le

La posturologie étudie le système postural d’un individu pour corriger ses dysfonctionnements à l’origine de problèmes d’équilibre.

 

L’individu tient debout et s’équilibre dans le mouvement grâce à son système postural basé sur l’oreille interne, les yeux, les pieds et les proprioceptions (perception musculaire). Un léger défaut ou un dérèglement de l’un des éléments du système provoque des déséquilibres dans les chaînes musculaires posturales. L’individu ressent des vertiges, migraines ou rachialgies.

La posturologie est un complément à la neurologie, puisqu’elle étudie les corrélations entre les symptômes du patient et les dysfonctions du système nerveux qui ne présentent pas de lésions. En tant que discipline médicale, elle recherche les  dérèglements d’un capteur ou un dysfonctionnement dans le traitement de l’information. Le but est de retrouver une harmonie du système vertébral et articulaire.

 

La posturologie est recommandée pour :

– traiter les scolioses mineures (en complément d’un traitement de kinésithérapie) ;

– soulager les douleurs liées au rachis (sciatique) ;

– traiter et soulager les céphalées fonctionnelles et les instabilités ;

– prévenir les troubles articulaires et vertébraux liés à une mauvaise posture.

La mise en place d’un traitement en podologie nécessite un examen rigoureux et précis de l’appareil locomoteur dans sa globalité. S’il semble évident que la locomotion est assurée par les pieds et l’arc inférieur, il ne faut pas oublier que l’ensemble du rachis, la ceinture scapulaire, les bras, le rachis cervical et le système visuel y participent.

Nos yeux nous montrent où aller, nos pieds nous y emmènent. Des dysfonctions sus-jacentes peuvent donc influer sur la fonction même de cet arc inférieur. Ainsi, il faut garder à l’esprit que des perturbations de l’entrée visuelle, du système vestibulaire, de la proprioception du cou et du rachis, voire de l’appareil manducateur, peuvent avoir un retentissement important sur la marche et la station debout. Le pied, interface avec le sol, vecteur de la sensibilité plantaire et de la proprioception podale, est un outil formidable et indispensable dans la gestion de la stabilité lors du mouvement. Il est intrinsèquement lié au membre inférieur et au bassin qui sert de base au rachis, par le squelette, le jeu articulaire et musculaire. Il véhicule et transmet aussi des informations sensorielles jusqu’aux centres nerveux. Toute perturbation d’un de ces systèmes a un retentissement global sur la dynamique et nécessite des adaptations.

Nous vous proposons un formation animée par Laurent Souque qui vous permettra de maîtriser les bases des différents examens et d’élaborer un traitement réfléchi et adapté directement applicable en cabinet.

Vous pouvez vous inscrire ici (attention les places sont limitées) : https://www.proformed.fr/formations/bilan-et-diagnostic-en-podologie-2018-et-2019/

Bilan et diagnostic en podologie